Points de contact cantonaux

La loi fédérale sur les mesures de coercitions et placements extra-familiaux antérieurs à 1981 a mandaté les cantons pour la mise en place et la gestion de points de contacts cantonaux. Ceux-ci ont le rôle de prodiguer aux victimes et aux personnes concernées du soutien en coopération avec les archives cantonales afin de reconstruire leur histoire. Les personnes concernées et leurs proches peuvent en principe s’adresser au point de contact de leur choix (habituellement au point de contact du canton de résidence).

Les points de contact ont les rôles suivants :

  • Conseil et soutien des personnes concernées sous forme d’aide immédiate ou aide à plus long terme au sens de la LAVI.
  • Soutien pour la consultation et les recherches de documents en collaboration avec les archives.

vers le haut Dernière modification 07.01.2019