Rectification

Pour l’émission « Mise au point » du 14 août 2022 et le téléjournal « 19h30 » du 15 août 2022, la Radio Télévision Suisse (RTS) a réalisé des reportages sur les mesures de sécurité et les enquêtes qui ont dû être entreprises par suite des menaces de mort proférées contre l'ancien conseiller aux États et rapporteur du Conseil de l'Europe Dick Marty. Lors d'un entretien, il est affirmé qu’une erreur commise par fedpol aurait permis aux autorités serbes d’identifier l’informateur ayant alerté sur ces menaces de mort.

fedpol précise que cette affirmation ne correspond pas aux faits.

fedpol a adressé une demande standard de renseignements visant plusieurs personnes à différentes autorités policières européennes via le canal d'Interpol. Cette demande de renseignements ne mentionnait à aucun moment le nom de M. Marty et ne comportait pas de détail sur le contexte de la demande. Il n'a jamais été question d'un informateur ou d'une personne désignée comme telle.
fedpol a agi selon les règles en vigueur de la coopération policière internationale. L'échange d'informations entre les polices est une nécessité pour faire avancer les enquêtes visant à identifier et à poursuivre les criminels.

Ce que l'on appelle demande de renseignements est un instrument courant et établi au niveau international. Il s'agit d'une demande standardisée adressée à d'autres autorités pour savoir si des personnes, véhicules ou objets sont connus des services de police ou si des renseignements sont disponibles à ce sujet. Le contexte n'est décrit que de manière très générale.

fedpol ne fournit pas d'autres informations sur le cas. La divulgation d'autres informations nuirait à l'efficacité des mesures de protection et pourrait compromettre les enquêtes en cours.

Dernière modification 17.08.2022

Début de la page

https://www.nkvf.admin.ch/content/fedpol/fr/home/aktuell/informationen/2022-08-17.html