Un instrument commun pour lutter contre le racisme

Berne, 19.09.2003. Le Conseil fédéral s'engage en faveur de la lutte à l'échelon international contre les actes de nature raciste et xénophobe commis par le biais des systèmes informatiques. Vendredi, il a approuvé le protocole additionnel à la Convention sur la cybercriminalité qui oblige les Etats membres à adopter des normes et des mesures équivalentes visant à combattre ce type de criminalité.

Le protocole additionnel, qui vise à réprimer le racisme et la xénophobie, oblige les Etats parties à ériger en infraction pénale les actes obéissant à des motivations racistes qui sont commis au moyen de systèmes informatiques, notamment la diffusion de matériel raciste, les insultes à caractère raciste et la négation ou la minimisation du crime de génocide. Le droit pénal suisse est compatible avec la teneur du protocole additionnel. En d'autres termes, l'adoption de celui-ci n'exige pas de modification de l'article 261bis du Code pénal (discrimination raciale). Au surplus, le protocole additionnel renvoie aux normes procédurales et aux règles applicables à la coopération internationale, telles qu'elles sont définies dans la Convention sur la cybercriminalité que la Suisse a signée le 23 novembre 2001.

Dernière modification 19.09.2003

Début de la page

Contact

Office fédéral de la justice
Ernst Gnägi
Bundesrain 20
CH-3003 Berne
T +41 58 462 40 81
F +41 58 462 78 79

Imprimer contact

https://www.bj.admin.ch/content/ejpd/fr/home/actualite/news/2003/2003-09-190.html