Office fédéral de la police

Berne: 4e rencontre internationale du groupe de travail Projet "Pink Panther"

Communiqués, fedpol, 11.02.2010

Berne. Le groupe de travail international Projet "Pink Panther" s'est réuni du 9 au 11 février 2010 à l'occasion de sa quatrième rencontre annuelle. Organisée pour la première fois à Berne, cette rencontre permet l'échange d'expériences dans la lutte contre les braquages de bijouteries et joailleries commis par le gang des "Panthères roses". Des experts en matière de police provenant de nombreux pays et de plusieurs cantons ont répondu présent à l'invitation d'INTERPOL et de l'Office fédéral de la police (fedpol).

Le groupe de travail Projet "Pink Panther" a été créé en 2007 par le Secrétariat général d'INTERPOL à Lyon (France) suite aux nombreuses attaques de bijouteries et de joailleries. Jusqu'à ce jour, rien n'a changé dans la façon de procéder de la bande baptisée les "Panthères roses": ses membres mettent en place des opérations très astucieuses et se concentrent principalement sur le vol de montres de grande valeur, de pierres précieuses et de bijoux. Cette rencontre du groupe de travail, organisée pour la quatrième fois sous les auspices d'INTERPOL, permet en premier lieu l'échange d'informations entre les différents experts.

Zone d'activité

D'après les estimations d'INTERPOL, la bande des "Panthères roses" est constituée d'environ 200 personnes, réparties en différents groupes de plus petite taille. Sa zone d'activité s'étend de l'Europe au Japon, en passant par les Emirats arabes unis. Ses membres sont le plus souvent des ressortissants d'Etats des Balkans.

La Police judiciaire fédérale (PJF) de l'Office fédéral de la police coordonne depuis plusieurs années l'échange d'informations de police judiciaire entre les services de police en Suisse et à l'étranger, puisque les membres de cette organisation sont poursuivis dans plusieurs pays pour des délits similaires. La coopération entre les différents services de police est très étroite. Toutefois, chaque procédure individuelle relève de la compétence du canton concerné. Dans le cadre de la coordination à l'échelle nationale en matière d'analyse, la PJF reçoit un soutien particulier de la police cantonale neuchâteloise.

Groupe dangereux

Le gang des "Panthères roses" est considéré comme un groupe dangereux, ses membres sont armés et violents. Jusqu'à aujourd'hui, aucun usage d'arme à feu n'a été répertorié lors de leurs forfaits, ils ont par contre déjà utilisé la violence physique. En Suisse, entre huit et dix braquages ont été enregistrés depuis l'automne 2008, dont certains peuvent être attribués aux "Panthères roses". Parallèlement, d'autres groupes imitant leurs méthodes sont aussi passés à l'action.

Contact / renseignements
Communication et médias fedpol, T +41 58 463 13 10, Contact