La conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf à Vaduz pour une rencontre des ministres de l’Intérieur

Communiqués, DFJP, 21.04.2008

Vaduz. Eveline Widmer-Schlumpf, conseillère fédérale, cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP), a rencontré à Vaduz les ministres de l’Intérieur de l’Autriche et de la Principauté de Liechtenstein.

Eveline Widmer-Schlumpf, cheffe du DFJP, Günther Platter, ministre autrichien de l’Intérieur et Martin Meyer, conseiller de gouvernement liechtensteinois chargé de l’Intérieur, ont discuté lundi matin de coopération policière, en particulier transfrontalière, entre ces Etats voisins.

La rencontre a permis en premier lieu de signer trois accords. Le premier d’entre eux porte sur la création de bureaux à contrôles nationaux juxtaposés, grâce auxquels les autorités douanières suisses et autrichiennes collaboreront encore plus étroitement et plus efficacement. L’accord permettra des synergies au niveau de l’engagement des ressources en personnel et augmentera l’efficacité des contrôles à la frontière par un échange d’informations sur place. La coopération avec les autorités de police douanière sera facilitée par ce nouvel accord et ne sera pas remise en cause par Schengen.

Le deuxième accord concerne la coopération au sein du bureau de liaison commun des polices des frontières à Mauren, au point de passage frontalier de Schaanwald-Feldkirch/Tisis. Ce bureau de liaison jouera un rôle important après la mise en œuvre opérationnelle de l’accord d’association à Schengen et l’abandon du contrôle systématique des personnes. Il aura un rôle de soutien et de conseil en matière de coopération transfrontalière, notamment pour l’échange d’informations et pour la coordination des contrôles et missions de surveillance communs.

Quant au troisième texte, il s’agit d’un protocole d’accord sur le renforcement de la coopération policière transfrontalière trilatérale avant et après l’entrée en vigueur de l’acquis de Schengen aux frontières communes des Etats. En signant cet accord, la Suisse apporte une contribution à l’amélioration de sa propre sécurité et de celle des pays voisins, convaincue que cette coopération renforcée peut servir d’exemple pour le renforcement de la coopération avec tous les autres Etats Schengen.

Les ministres ont également profité de cette rencontre de travail pour aborder l’intégration et la mise en œuvre du traité de Prüm (échanges d’informations transfrontalières en matière de profils ADN, de données dactyloscopiques et de registres d’immatriculation de véhicules) au sein de l’UE. Mme Widmer-Schlumpf a fait part d’un intérêt général de la Suisse à collaborer au régime institué par Prüm.

Par ailleurs, la cheffe du DFJP a mis ses homologues au courant de l’état d’avancement des travaux, en Suisse, relatifs au SIS II (Système d’information Schengen). Elle a également informé les Etats partenaires de l’évaluation de Schengen déjà réalisée dans le domaine de la protection des données et de la coopération policière ainsi que de l’évaluation à venir concernant SIS/SIRENE (Supplementary Information Request at the National Entry).

La conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a qualifié la coopération policière et frontalière entre les trois Etats de très bonne, soulignant que la Suisse avait tout intérêt à ce que cette coopération s’intensifie encore.

A l’occasion de cette rencontre ministérielle, les délégations ont été reçues au Château de Vaduz par S.A.S. le Prince héritier Alois von und zu Liechtenstein.

Contact / renseignements
Informationsdienst EJPD, T +41 58 462 18 18, Contact