Office fédéral de la police

La visite en Hongrie du conseiller fédéral Koller s'achève par la signature d'un accord de lutte contre la criminalité

Communiqués, fedpol, 05.02.1999

Le conseiller fédéral Arnold Koller, chef du Département fédéral de justice et police a conclu, vendredi, sa visite de travail en Hongrie par la signature d'un accord de lutte contre la criminalité. Au cours de son séjour de quarante-huit heures à Budapest, il a été reçu par le président de la République de Hongrie, Arpad Göncz, et s'est entretenu avec les ministres hongrois des Affaires étrangères, János Martonyi, et de l'Intérieur, Sándor Pintér, ainsi qu'avec le secrétaire d'Etat aux affaires parlementaires du Ministère de la Justice, Csaba Hende. Les discussions ont principalement porté sur la collaboration en matière de police et de justice, sur des questions d'asile et de migrations et sur les résultats du programme suisse de coopération avec les Etats d'Europe centrale et orientale.

L'accord de coopération dans le domaine de la criminalité, signé par le conseiller fédéral Koller et par le ministre de l'Intérieur Pintér, favorisera la lutte commune contre la criminalité organisée, y compris le trafic de stupéfiants, mais aussi contre la criminalité économique, le blanchiment d'argent et le terrorisme. Il facilitera également la collaboration dans la répression des graves infractions de droit commun. Cet accord offre la base juridique qui permettra aux autorités compétentes d'échanger directement des informations et des données personnelles, ce qui accroîtra l'efficacité des opérations policières de lutte contre la criminalité. Les exigences de la protection des données sont entièrement respectées, l'accès aux données étant limité aux autorités qui en ont besoin pour accomplir leurs tâches.

Depuis 1991, la Hongrie est le premier et principal pays bénéficiaire de la coopération suisse avec les Etats d'Europe centrale et orientale en matière de justice et de police. La Suisse a offert à 300 juristes hongrois (essentiellement des juges) des possibilités de perfectionnement et de formation continue. Les propositions élaborées par une commission d'experts commune ont constitué une base de décision essentielle en 1997, lors de l'adoption de la réforme de la justice par le Parlement hongrois. Par ailleurs, la Suisse a fourni une importante contribution à la réforme de la police hongroise, réalisée conformément aux principes de l'Etat de droit. Environ 100 cadres de la police hongroise ont en outre participé à quelque 30 séminaires de formation, organisés par les cantons et par l'Office fédéral de la police.

Ces activités se termineront à fin 1999. Cette coopération, qui a efficacement soutenu la transformation sociale en Hongrie, est considérée de part et d'autre comme un succès durable.

Contact / renseignements
Communication et médias fedpol, T +41 58 463 13 10, Contact