La Suisse autorise l'extradition d'un marchand d'armes vers l'Argentine

L'Argentine a donné l'assurance que l'individu en question bénéficierait d'une procédure pénale respectueuse des droits de l'homme

Communiqués, OFJ, 16.09.2002

Berne, le 16.9.2002. L'Office fédéral de la justice (OFJ) a autorisé l'extradition d'un marchand d'armes vers l'Argentine. L'intéressé qui possède la double nationalité française et américaine, a un délai de trente jours pour recourir devant le Tribunal fédéral contre la décision d'extradition de l'OFJ.

Suite à un avis de recherche international lancé par Interpol Buenos Aires, l'homme en question a été appréhendé le 25 mai 2002 à Genève et placé en détention provisoire aux fins d'extradition. Ainsi qu'il ressort de la demande d'extradition adressée à la Suisse par les autorités argentines en date du 2 juillet 2002, l'homme est soupçonné d'avoir exporté illégalement des armes d'Argentine vers l'Equateur et la Croatie. A la demande de l'OFJ, l'Argentine a fourni à la Suisse, durant ce même mois de juillet, un certain nombre de garanties, dont celle que le détenu ferait l'objet d'une procédure pénale respectueuse des droits de l'homme.

Dans sa décision d'extradition, l'OFJ relève, notamment, que les infractions dont il est fait grief au marchand d'armes constituent en Suisse une grave violation de la législation sur le matériel de guerre, la condition de la double incrimination étant dès lors remplie.

Contact / renseignements
Office fédéral de la justice, T +41 58 462 77 88, Contact