Etude scientifique

L’étude scientifique des mesures de coercition à des fins d’assistance et des placements extrafamiliaux est l’un des piliers du traitement de cette problématique. Les conclusions tirées de l’étude scientifique contribueront à faire comprendre pourquoi et comment les mesures ont été ordonnées et mises en œuvre, et quelles conséquences elles ont eues sur les personnes touchées et sur leur entourage.

Les travaux de la CIE et du PNR dont vous trouverez plus d’informations ci-dessous seront coordonnés sur le plan du contenu, afin qu'il soit possible de brosser un tableau aussi détaillé que possible de l'univers des mesures de coercition à des fins d'assistance et des placements extrafamiliaux. Les répercussions de ces mesures sur la vie présente des victimes feront partie intégrante de l'étude.

L'Office fédéral de la justice n'assume que des fonctions de coordination et de soutien en rapport avec l'étude scientifique (cf. art. 15, al. 4).

Commission indépendante d’experts internements administratifs (CIE)

En vue de favoriser un démarrage rapide des travaux de recherche, le Conseil fédéral a nommé en novembre 2014 une commission indépendante d'experts (CIE) chargée d’étudier les internements administratifs antérieurs à 1981, de même que les rapports entre ces internements et les autres mesures de coercition à des fins d’assistance et placements extrafamiliaux.

Plus amples informations sur le travail de la CIE:

PNR 76 - Assistance et coercition : passé, présent et avenir

Le Fonds national suisse est chargé d'un nouveau programme national de recherche sur le sujet "Assistance et coercition : passé, présent et avenir" (PNR 76) pour étudier la thématique dans son ensemble dans une approche interdisciplinaire.

Pour de plus amples informations sur le travail du PNR 76, veuillez contacter Mme Stephanie Schönholzer ou aller sur le site internet

Autres projets de recherche financés par les cantons, l’Eglise, etc.

Exemples : Rathausen – LU ; Fischingen – TG ; Münsterlingen – TG ; Bätzi – SG; Burghölzli – ZH ; Institut Marini – FR

Pour de plus amples informations, veuillez contacter le secrétariat de l’unité MCFA 

Les personnes victimes d’abus sexuels dans le contexte ecclésial peuvent s’adresser aux personnes suivantes :

vers le haut Dernière modification 16.08.2018