Julio Rocha consent à son extradition au Nicaragua

Mots-clés: Corruption | Extradition

Informations, OFJ, 14.08.2015

Julio Rocha, ancien président de la fédération du Nicaragua de football et ancien responsable de la FIFA, a accepté aujourd’hui, lors d’une audition, d’être extradé au Nicaragua. Le 10 août 2015, l’ambassade du Nicaragua à Berne avait transmis à l’OFJ une demande formelle d’extradition.

Les autorités de poursuite pénale du Nicaragua, comme les Etats-Unis, soupçonnent Julio Rocha d’avoir abusé de sa fonction pour s’enrichir personnellement. D’après elles, il aurait accepté des pots-de-vin en l’échange de l’octroi à une société américaine de droits pour la diffusion de matchs de football.

L’OFJ a approuvé aujourd’hui la demande d’extradition facilitée du Nicaragua, sous réserve que les Etats-Unis ne demandent pas à être prioritaires. Les autorités américaines peuvent en effet céder la priorité au Nicaragua. Dans le cas contraire, l’OFJ devra se prononcer formellement sur la question de la priorité. Conformément à l’art. 17 du traité d’extradition, il statuera « compte tenu de tous les éléments pertinents, y compris, mais pas exclusivement, de la gravité relative des infractions, du lieu où elles ont été commises, des dates de réception des demandes d'extradition, de la nationalité de la personne réclamée ainsi que de la possibilité d'une extradition ultérieure à un autre Etat ».

Il n’existe pas de traité d’extradition bilatéral entre la Suisse et le Nicaragua. Une extradition reste toutefois possible sur la base de la loi sur l’entraide pénale internationale (EIMP).

Infos complémentaires

Documents

Traduction en espagnol

vers le haut Dernière modification 14.08.2015

Contact

Office fédéral de la justice
T
+41 58 462 48 48
Contact