Le chiffre d'affaires des loteries a légèrement augmenté

Berne, le 19.8.2002. Les Suisses ont plus joué aux loteries en 2001. Si l'année 2000 a connu un léger fléchissement par rapport à l'année record 1999, en 2001 le chiffre d'affaires global a augmenté de 44 millions de francs, atteignant un total de 1'417 millions. Selon les statistiques de l'Office fédéral de la Justice (OFJ), chaque habitant a versé en moyenne 195 francs pour jouer aux loteries, ce qui fait quatre francs de plus que l'année dernière. Environ la moitié du chiffre d’affaires a été redistribué aux joueurs sous forme de gains.

La Loterie suisse à numéros se révèle être une fois de plus la loterie réalisant le chiffre d'affaires le plus élevé, en dépit d'une baisse de 3.2 % par rapport à l'année passée ( et une baisse de 8.8 % l'année d'avant). Active sur l’ensemble du territoire national, elle est exploitée par les trois organismes suisses de loterie (Interkantonale Landeslotterie, Loterie romande, SEVA) et par la Société du Sport-Toto. Le léger recul du chiffre d'affaires s'explique par le nombre élevé de grands gagnants, ce qui a logiquement empêché la constitution de jackpots attractifs. Depuis la fin de 2001 un jeu supplémentaire, l'"Extra-Joker", est entré en exploitation; "Expo.02" profite de la totalité des bénéfices réalisés.

La Loterie romande a enregistré une hausse de 17.8% pour atteindre un montant de 381 millions de francs, la SEVA affiche un accroissement de 7.8% pour un total de 51 millions et l’Interkantonale Landeslotterie connaît elle aussi une hausse de 2.9 % pour 239 millions. Après le recul de l'an dernier, la Société du Sport-Toto peut annoncer pour ses deux jeux, le Toto-X et le Toto-R, une hausse de 5.4 % pour un chiffre d'affaires de 41 millions. Durant l’année 2001, 874 petites loteries liées à des manifestations populaires ont été autorisées. Elles ont réalisé un chiffre d’affaires de 13 millions (contre 12 millions en 2000 pour 958 petites loteries autorisées).

En Suisse, seules les loteries poursuivant un but d’utilité publique ou de bienfaisance sont autorisées. Les bénéfices nets sont octroyés avant tout à la culture, au sport et aux projets sociaux.

Documents

Dernière modification 19.08.2002

Début de la page

Contact

Office fédéral de la justice
Bundesrain 20
CH-3003 Berne
T +41 58 462 48 48

Imprimer contact

https://www.bj.admin.ch/content/bj/fr/home/aktuell/news/2002/2002-08-19.html